Exercice du Dalai Lama

Exercice du Dalaï Lama

René Lévesques disait:  » Quand on se compare, on se console. » Cette phrase m’a souvent aidé dans les moments difficiles de ma vie. Elle m’a permis de focuser sur ce qui allait bien et de voir la chance que j’avais.

Comme le Dalaï Lama était à Montréal samedi dernier, j’ai pensé fouiller dans mes livres et proposer un de ses exercices à ceux et celles qui n’avaient pas eu la chance de le voir en personne samedi.

Selon le Dalaï Lama, notre tendance à nous comparer nous influence fortement dans la vie. Lorsque nous nous comparons et que nous nous apercevons que nous vivons mieux que les autres, cela nous rend heureux. Par contre, lorsque nous nous comparons aux personnes plus riches, plus brillantes et qui réussissent mieux que nous, nous sentons l’envie, la colère, la tristesse nous envahir.

Lors d’une étude on a demandé à des sujets de compléter cette phrase:  » J’aimerais être un… avoir….  » Cette simple question a suffi pour déprimer les sujets. Ensuite, on leur a proposé de répondre à cette 2e question: « Je suis content de ne pas être… avoir…. « 

Prenez quelques instants pour répondre à cette 2e question….. et si le coeur vous en dit, partagez vos réponses sur mon site. Habituellement, en coaching de vie, nous prenons soin de focuser sur ce que nous voulons. Toutefois, cet exercice est puissant car il nous fait réaliser la chance que nous avons !

Le Dalaï Lama conclue en disant que ces expériences confirment que le fait d’être heureux ou non dans la vie est avant tout une affaire de mental.

Bon week-end et à la semaine prochaine !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *